1979,le grand mix.

Relooking papiers peints chic, eclectique et poétique

Au cœur du quartier des halles à Paris, le 1979 est un restaurant qui cache un club bien connu pour sa programmation musicale qui ne cesse de faire parler de cet endroit incontournable des soirées parisiennes. Alors comment changer la déco d’un tel lieu tout en respectant son identité de marque ? L’objectif : le moderniser, renforcer son empreinte décalée et éclectique. Le papier peint a été une solution évidente pour créer une ambiance différente dans chaque pièce. C’est chez l’éditeur anglais Cole & Son, que je suis allé chercher l’inspiration et la matière. 

 

La piste de danse étant la pièce maîtresse, elle a été revêtue du papier Circus. Un ambiance électrique où les spot-ligth jouent avec le nuancier de couleur du papier.  

 

Suit le salon bibliothèque, a qui on a redonné un style lounge et fumoir anglais avec le papier Pompeian et son canapé chesterfield usé par le temps. Quelques objets décalés dans la bibliothèque renforcent ses airs de cabinet de curiosité.  

 

Le salon piano, près du bar s’habille d’un papier bohémian-chic le Rajapur, dans des tons de rose et rouge très flashys. Le mur du fond peint dans le même rose a été revêtu d’une oeuvre faite sur mesure par l’artiste Regis-R (à découvrir sans plus attendre si vous ne le connaissez pas encore).

 

Le fumoir s’est transformé en tempête de vent dans les nuages grâce au papier Nuvolette signé Fornasetti, alors que le grand couloir se la joue galerie des glaces version disco, avec de grands éclats d’étoiles en miroir qui rythmeront vos pas de danse.Un mix déco osé, un mélange explosif, décalé, arty, chic, poétique où on a plus envie de quitter le dancefloor !

 

 

 

 

 

                                                         

 

                                                                               ©photos Caroline Cutaia

La piste de danse

Le fumoir

Le salon bibliothèque

Le salon piano